By Adem Lewis / in , , , , , , , , /


Vrai ou faux ? Salut à tous ! Ici le docteur Nozman et bienvenue à vous dans un nouvel épisode de Vrai ou Faux. Si vous vous souvenez bien, la semaine dernière je vous ai demandé de me laisser dans les commentaires des facts vrais ou faux sur les allergies. Voici vos commentaires, bandes de dingues. Ok ok mais dis-moi c’est quoi une allergie au juste ? Ok ok mais dis-moi c’est une bonne question. Alors en fait une allergie c’est quand ton système immunitaire réagit à un élément dit allergène en produisant des anticorps contre cet élément qui normalement est sans danger. Normalement le pollen vois-tu c’est sans danger, hein. Pour résumer ton organisme fait une espèce de crise de parano et se défend contre un ennemi imaginaire en faisant un petit peu n’importe quoi. Mais alors, pourquoi il fait ça ? Bien que l’on n’ait pas de réponse précise à cette question, il existe une théorie sur le sujet : ce serait en fait lié à l’hypothèse de l’hygiène dont je vous avais parlée rapidement dans le vrai ou faux sur les parasites. En fait on a observé que le nombre de cas d’allergie est bien plus important dans les pays avec plus d’hygiène et cela à cause du nombre réduit d’infections au cours de l’enfance. Lors de notre évolution, notre système immunitaire lui aussi a évolué et l’empêcher de se développer correctement durant notre croissance le rend plus faible au final. Laissez-le apprendre quoi. Et du coup une fois confronté à un élément inconnu, il adopte un comportement inadapté. C’est pour ça qu’il faut garder un certain équilibre, à vouloir trop le protéger, notre corps nous trahit. L’allergie c’est à côté du Maroc. Mais non sahara (ça n’a rien) à voir. Ah non mais ok, je viens de piger Tunisie (tu n’hésite) donc pas à faire des blagues comme ça, au calme. Oh putain je suis en forme moi, aujourd’hui ! Bon après je suis breton hein, je connais pas très bien le Maghreb, je connais plutôt… ma crêpe. Bon ok on arrête le malaise tout de suite, c’est… c’est gênant déso. Il est possible d’être allergique à l’eau. Vrai… c’est pas de bol. Le prurit aquagénique est une réaction allergique causée par le contact avec l’eau. La personne atteinte va alors souffrir de démangeaisons sévères qui peuvent durer plus de deux heures. Alors, on ne connaît pas encore bien la cause de cette réaction, malheureusement. Il existe aussi une autre forme d’intolérance à l’eau mais ce n’est pas une allergie, cette fois. De son petit nom “urticaire aquagénique”, cette espèce d’allergie qui n’en est pas une, est en fait une maladie rare qui provoque des plaques rouges sur la peau après contact de la peau avec l’eau. Ce n’est pas classé dans les allergies car la réaction qui provoque l’urticaire n’est pas issue d’une production d’histamine, comme c’est le cas avec la plupart des autres urticaires causés par allergies. L’histamine est une molécule de signalisation du système immunitaire, un signal d’alarme, en gros, hein, qui sert à faire réagir ton corps, ta peau, l’estomac, etc. L’urticaire aquagénique, tout comme le prurit aquagénique, est une maladie très rare qui affecte très peu de personnes et donc plutôt méconnue, la cause de la réaction, dans les deux cas, est donc encore assez mystérieuse. Pourquoi avons-nous les yeux et le nez qui coulent lors d’une allergie ? Alors, il existe tout un tas de symptômes causés par les allergies. Que ce soit avoir le nez et les yeux qui coulent, ou bien les lèvres, les yeux ou le visage enflés, ou même encore des diarrhées, etc.
Mais dans le cas des yeux et du nez qui coulent, on appelle ça plus précisément une rhinite allergique et si elle se déclenche en particulier au niveau du nez, c’est tout simplement parce que la substance allergène aura été inhalée par l’air comme c’est le cas, par exemple, avec le pollen, les acariens, la moisissure, les gaz d’échappement, la fumée, le tabac, etc. Ton organisme réagit donc au niveau de l’endroit principalement touché par l’allergène. Alors c’est un mécanisme de défense finalement, un petit peu avec les mêmes genres de réactions que lorsque notre corps se défend contre un rhume. Si une femme est allergique au lactose, est-ce qu’elle peut toujours en avoir dans les seins ? Excellente question. En fait, il faut déjà distinguer deux choses : l’allergie au lait et l’intolérance au lactose. La première se produit après avoir avalé du lait, donc, et provoque de l’urticaire, des vomissements et des problèmes de respiration, et peut même s’avérer mortelle. Dans le cas de l’intolérance au lactose qui est un petit peu moins grave, la personne souffrira de symptômes gênants après la consommation de lait, le plus souvent de maux de ventre, de diarrhées et dans de rares cas, des vomissements. Dans les pays où la consommation de lait est faible, une grande partie de la population est intolérante au lactose puisque leur organisme ne produit pas assez de lactase, un enzyme digestif qui sert à digérer le lactose. Dans ces deux cas, tu auras observé un point commun, j’imagine, l’allergie ou l’intolérance ne se signale que lorsque la personne a avalé du lait donc dans le cas d’une femme en période de lactation, le lait se trouve dans les glandes mammaires et pas dans le système digestif. Une femme souffrant donc d’une de ces deux maladies n’a donc pas d’inquiétude à avoir concernant sa propre lactation. Pour enlever une allergie aux poils de chat, il faut TUER LE CHAT ! Faux ! Et je te souhaite d’abandonner ta théorie, hein, parce que sinon je te souhaite bon courage pour lutter contre le pollen. J’vais tuer tout le pollen ! Ah beh non, tu vois, ça veux rien dire, c’est impossible ! Les allergies apparaissent seulement à la naissance ou peuvent apparaître au cours de notre vie ? Eh non, même si les allergies apparaissent plus souvent durant notre enfance, il est aussi possible qu’elles ne se manifestent qu’à l’âge adulte. Il est également possible qu’une allergie disparaisse chez l’enfant puis réapparaisse plus tard dans sa vie. Alors, les raisons de l’apparition d’une allergie chez l’adulte ne sont pas encore connues, d’autant plus qu’une personne peut développer une allergie à un aliment qu’elle avait jusque là, l’habitude de consommer… voilà, donc, c’est bizarre. Certains boulangers développent des allergies à la farine à force de pratiquer leur profession, du coup, ils sont obligés d’arrêter, vrai ou faux ? Tiens, quand on parle du loup, eh bien, c’est vrai. L’allergie à la farine est même reconnue comme une maladie professionnelle. Surnommée l’asthme du boulanger, cette allergie peut provoquer des rhinites, de l’urticaire ou encore de l’eczéma, dans les cas les plus graves, ça peut même provoquer un choc anaphylactique qui accélère le rythme cardiaque et fait chuter la pression artérielle et ce parfois jusqu’au décès de la personne. Comme quoi, boulanger, ça peut être dangereux comme métier… En fait, l’allergie à la farine est souvent plus compliquée qu’une simple allergie à la plante dont elle est issue puisque la farine peut contenir également d’autres allergènes présents dans les additifs utilisés, la levure par exemple ou même dans certains contaminants comme les acariens ou la moisissure, c’est bien souvent le contact répété et quotidien avec tous ces allergènes qui aident l’allergie à se développer. Alors, il existe des moyens de prévenir ces risques, mais dans les cas les plus graves, il est, en effet, recommandé au boulanger de cesser son activité. Parce que faire du pain sans utiliser de farine, c’est un poil complexe comme défi, quoi, c’est… Il existe une allergie au sperme. Eh bien c’est vrai et je crois que je tiens mon titre “Allergique au sperme, vrai ou faux ?”. On dénombre, effectivement, pas mal de cas d’allergies au sperme causées par une protéine créée par la prostate de l’homme.
L’allergie cause des gonflements dans le vagin, des démangeaisons et de l’urticaire, entre autres. Mais ce n’est pas tout ! Au Brésil, un homme ayant consommé des noix a causé une réaction allergique chez une femme après un rapport sexuel et ce, via son sperme, celui-ci contenait l’allergène normalement présent dans la noix, comme quoi, on le répétera jamais assez : sortez couverts. Et je parle pas de parapluies. Dr Nozman est allergique à la lumière du jour, c’est pour ça qu’il porte des lunettes. Mais non, enfin, c’est n’importe quoi, regarde ! *bruit de rideaux qui s’ouvrent*
Aaah ! Vrai ou faux, on peut être allergique au soleil et ces enfants sont appelées “Enfants de la lune” ? Vrai, enfin, pas tout à fait. L’allergie au soleil existe bel et bien et s’appelle “lucite”. C’est une allergie qui touche en majorité les femmes et provoque des irruptions cutanées, des plaques rouges et des démangeaisons suite à une exposition prolongée au soleil. Alors normalement, avec une protection efficace, en principe, on risque pas grand-chose. Pour les “enfants de la lune”, par contre, c’est une autre histoire. Sous ce nom poétique, se cache en fait la maladie de xeroderma pigmentosum, tu vois la lucite dont on vient de parler, là ? Bah tu prends ça et tu multiplies les effets fois cent. Les personnes atteintes de cette maladie ont une espérance de vie très réduite d’où le surnom de celle-ci et sont extrêmement sensibles aux U.V.
Dès l’enfance, on peut observer de larges tâches sur le visage semblables à de grandes tâches de rousseur, la peau de l’enfant est très sèche et épaisse, ses yeux sont souvent atteints de nombreux troubles et des cancers de la peau se développent très souvent avant même l’âge de dix ans, on remarque aussi des problèmes neurologiques et des troubles du développement. Les personnes atteintes de la maladie doivent rester le plus possible à l’intérieur et à l’abri de toutes expositions aux U.V. et doivent se couvrir le corps entièrement en cas de sortie.
Donc tu vois, entre une allergie au soleil et un enfant de la lune, y a quand même une grosse différence. Les allergies peuvent TUER, tu es un Dieu si tu me réponds. Vrai ! Et donc je suis un Dieu, au passage, merci bien! En fait, comme je le disais tout à l’heure par rapport à l’asthme du boulanger, le choc anaphylactique qui est la réaction allergique la plus grave peut entraîner la mort. On distingue quatre étapes lors d’un choc anaphylactique : tout d’abord des troubles de type urticaire puis une chute de la pression artérielle accompagnée de problèmes respiratoires ou de toux à cause d’un gonflement de la gorge puis viennent des troubles du rythme cardiaque et enfin, l’arrêt circulatoire et/ou respiratoire qui provoque donc… la mort. Les causes de chocs anaphylactiques sont nombreuses : certains agents anesthésiants, certaines piqûres d’insectes, les antalgiques, certains aliments, etc. Tué⋅e par son propre corps, c’est quand même assez terrible comme truc. Le fait de grandir à la campagne réduirait la probabilité d’avoir des allergies ? Vrai ! Il a été prouvé qu’à la campagne, l’exposition environnementale est plus diversifiée qu’en ville et cela aiderait le système immunitaire à être moins sensible aux allergènes, comme moi ! Parce que je suis breton donc je viens de… la campagne… On en revient donc à ce que je disais tout à l’heure, pour que notre système immunitaire soit efficace, il faut qu’il se renforce d’abord, qu’il apprenne à reconnaître ses différents ennemis afin de mieux les maîtriser ensuite, c’est excellent ! Merci à tous d’avoir suivi ce nouvel épisode de Vrai ou Faux, merci à tous, une fois de plus, pour votre participation dans les commentaires, vous êtes fous ! Ah non, vous êtes pas vraiment fous mais vous êtes sympas, voilà ! N’oubliez pas d’exploser les commentaires une fois de plus pour le prochain épisode qui portera sur ce thème : le sport ! A vendredi, la semaine prochaine, pour le prochain Vrai ou Faux, quant à moi, je vous dis à très bientôt, à la prochaine car la science n’attend pas ! Ciao! *musique*


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *